Le livre français et ses lecteurs italiens (R. Muller 2013)
Le livre français et ses lecteurs italiens De l’achèvement de l’unité à la montée du fascisme Raphaël Müller © Armand Colin, 2013, 376 pages ISBN : 978-2-200-28873-0

 

Présentation

Des années 1880 jusqu’à l’avènement du fascisme, le livre français remporte un immense succès dans l’Italie récemment unifiée. Lus en langue originale ou en traduction, les livres venus de France sont l’objet de toutes les attentions : du monde académique jusqu’aux publics populaires, en passant par la bourgeoisie cultivée et francophone, c’est l’ensemble des lecteurs italiens qui regardent de l’autre côté des Alpes. Mais si le succès est général, force est de constater que les pratiques de lecture sont fortement diversifiées.
De Rome à Venise, en passant par Florence et bien sûr par Milan qui s’affirme comme capitale éditoriale et plaque tournante de l’importation littéraire, cet ouvrage retrace l’engouement italien pour les livres venus de France. Il s’interroge aussi sur l’émergence des concurrences allemandes et anglo-saxonnes et précise l’impact des lectures françaises des Italiens sur les relations entre les deux « sœurs latines ». En définitive ce livre tente de saisir les notes du parfum de France qui flottait sur l’Italie à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.

Tables des matières
  1. De l’unité nationale à l’invention culturelle de la nation : livres et lecteurs dans l’Italie libérale
  2. L’écho des circulations italiennes du livre français, des registres douaniers jusqu’aux revues littéraires
  3. Le livre français dans les bibliothèques italiennes : un empire contesté
  4. Les lectures privées du livre français
  5. La traduction du livre français en Italie : retour sur un phénomène culturel oublié
  6. Le marché du livre français : enjeu commercial et vecteur d’innovation pour les éditeurs italiens
  7. Nouveaux publics et nouveaux usages du livre français

Raphaël Müller
Ancien élève de l’École normale supérieure et diplôme de l’IEP Paris, Raphaël Muller est agrégé d’histoire et docteur en histoire contemporaine. Il a soutenu une thèse de doctorat consacrée à la présence française dans l’Italie libérale et consacre ses recherches aux circulations culturelles en Europe.

.

.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :