via larousse


Médecin français (Quimper 1781-Kerlouanec, Finistère, 1826).


René Théophile Hyacinthe Laennec
Laennec auscultant un phtisique devant ses élèves à l’hôpital Necker. Peinture (1816) de Théobald Chartran. (Péristyle de la Sorbonne, Paris.) Ph. Luc Joubert © Archives Larbor
Médecin de l’hôpital Necker en 1806, il enseigna l’anatomie pathologique. En 1815, il communiqua les premiers résultats obtenus par l’application de l’acoustique à la connaissance des maladies de poitrine. Il avait inventé à cet effet le stéthoscope. En 1819, il publia son Traité de l’auscultation médiate, qui devait renouveler les connaissances sur les affections pulmonaires. Nommé à la chaire de clinique interne de la Charité, il mourut bientôt de tuberculose. Laennec est le fondateur de la médecine anatomo-clinique, qui compare les symptômes des maladies et les lésions qu’elles provoquent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :