« Les Français se trouvent dans tous (ou presque tous) les grands enjeux de l’Histoire portugaise »