LETTRE DE LISBONNE | Retronews

« Je ne fais pas exception à la légion mélancolique et servile des imitateurs. Mes romans, au bout du compte, sont français, moi-même je la suis presque entièrement... Mon éducation, ma culture, ont été faites dans les livres français, par les idées (françaises, les tournures françaises, les sentiments français, l’idéal français. »