La coopération entre collectivités locales et organisations des sociétés civiles de part et d’autre n’a cessé de se développer depuis un demi-siècle. Les jumelages des années 50 ont fait place à des projets de co-développement et d’investissement collectif qui jouent désormais un rôle déterminant pour des millions d’hommes, de femmes et d’enfants en Afrique subsaharienne. On voit là un effet à la fois paradoxal et logique de l’indépendance: d’égal à égal, intensifier les liens de partenariat. […]

La coopération décentralisée est un instrument de consolidation de la francophonie, d’autant plus que les programmes culturels y tiennent une place significative. […]

En cette année du cinquantenaire, je salue donc les initiatives et évènements […]

Jacques Toubon
Ancien ministre,
Secrétaire général du Cinquantenaire des Indépendances Africaines en France


 

Historique

Adduction et château d’eau de Samé.

Le premier lien entre collectivités territoriales française et malienne a vu le jour entre Koutiala et la communauté urbaine d’Alençon en 1961. À la fin des années 1970, le Mali comptait six jumelages ou protocoles d’amitié. Ces partenariats, basés sur les relations humaines, ont tout d’abord revêtu un fort caractère socioculturel, la rencontre avec d’autres cultures étant alors leur leitmotiv. Pendant les deux décennies suivantes le nombre de collectivités françaises impliquées dans la coopération a considérablement augmenté, passant d’une poignée à plus de
80. Et si cette coopération est toujours basée sur de fortes relations humaines, la volonté de solidarité s’est transformée en une réelle volonté de coopération, au plus proche du terrain et à même de répondre à des objectifs précis, au service des populations.

Durant les années 2000, environ 80 nouvelles collectivités viennent s’ajouter à celle déjà opérantes avec une forte implication des structures intercommunales françaises. Les domaines d’intervention de la coopération décentralisée sont variés et quelles que soient les thématiques, la collectivité territoriale française se positionne souvent en appui à la maîtrise d’ouvrage et axe de plus en plus sa coopération sur le renforcement de capacité des élus et agents.


État des lieux

La coopération décentralisée franco-malienne concerne toutes les grandes villes du pays et environ 15% des collectivités maliennes. La répartition spatiale de ces partenariats a peu changé depuis ses débuts et repose sur les caractéristiques sociales, économiques et géographiques régionales. La région de Kayes, pouvant compter sur un réseau d’OSIM pour entretenir et faire vivre ce lien entre collectivités,
est depuis longtemps la première région du Mali concernée par la coopération décentralisée. La région francilienne et ses collectivités comme Évry, Montreuil,… ainsi que le nord de la France, y sont des acteurs importants et fortement représentés. Vient ensuite la région de Mopti, première région touristique du pays, qui compte plus de 25 partenariats. Les régions du centre et du sud du Mali, au climat plus clément et à l’économie plus vigoureuse, comptent une vingtaine de coopérations.

Le Nord Mali avec des thématiques propres à l’immensité de son désert, n’est pas en reste puisqu’il a attiré une quinzaine de partenaires. Quant à Bamako, sa croissance démographique remettant au goût du jour la question urbaine, la capitale voit revivre des partenariats et renforcer les liens historiques Angers-Bamako et Bordeaux-Bamako


Perspectives

Les Assises de la coopération décentralisée franco-malienne qui se sont tenues du 12 au 14 décembre 2008 à Bamako ont favorisé l’échange d’expériences, l’identification de pistes d’amélioration et tracé des perspectives de travail et de développement des actions. L’importance qui est aujourd’hui reconnue aux autorités locales maliennes dans les politiques de développement procure à la coopération décentralisée une réelle légitimité en tant que partenaire pour la coopération au développement. Qui plus est, l’engouement des nouveaux arrivants et le dynamisme des plus anciens laissent présager de l’importance que peut prendre et que prendra sûrement la coopération décentralisée franco-malienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :