source : https://whc.unesco.org/fr/list/372

L’aménagement conçu par Aislabies s’est maintenu pour l’essentiel dans sa forme originale, en conservant notamment son élément le plus célèbre, la perspective spectaculaire des ruines de la célèbre abbaye de Fountains


Parc de Studley Royal avec les ruines de l’abbaye de Fountains

Au XVIIIe siècle, un paysage d’une beauté exceptionnelle a été créé autour des ruines de l’abbaye cistercienne de Fountains dans le Yorkshire. Les ruines spectaculaires du XIIe siècle de l’abbaye, le moulin à eau, le manoir jacobéen de Foutains Halls, l’église St-Mary – un chef-d’oeuvre de l’architecture victorienne – et l’un des plus beaux jardins d’eau georgiens créés à ce jour confèrent à ce paysage une exceptionnelle valeur.

Studley Royal Park including the Ruins of Fountains Abbey (United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland)
Date: 01/06/2010
Author: Ko Hon Chiu Vincent
Copyright: © Ko Hon Chiu Vincent
Permanent URL: whc.unesco.org/en/documents/136728

Valeur universelle exceptionnelle
Brève synthèse

Situé dans le Yorkshire Nord, le parc paysager du XVIIIe siècle de Studley Royal – ses jardins d’eau et jardins d’agrément avec les ruines de l’abbaye de Fountains – est un ensemble harmonieux d’édifices, de jardins et de paysages. Ce paysage d’un mérite et d’une beauté d’exception représente plus de 800 ans d’ambition et de création humaine, et de réalisations.

Le parc de Studley Royal est l’un des rares grands jardins du XVIIIe siècle à survivre substantiellement dans sa forme originale, et l’un des jardins d’eau les plus spectaculaires d’Angleterre. Le jardin paysager est un exemple exceptionnel du style du jardin «anglais» qui s’est développé au cours du XVIIIe siècle et qui a influencé le reste de l’Europe. Avec l’intégration de la rivière Skell dans les jardins d’eau et l’utilisation de perspectives «empruntées» au paysage environnant, l’agencement et le plan des jardins sont déterminés par la forme du paysage naturel, plutôt que conçus comme un plan qui lui serait imposé. Le jardin est agrémenté de canaux et de bassins, de cascades, de pelouses et de haies, avec des constructions d’agrément, des entrées et des statues d’une grande élégance. L’aménagement conçu par Aislabies s’est maintenu pour l’essentiel dans sa forme originale, en conservant notamment son élément le plus célèbre, la perspective spectaculaire des ruines de la célèbre abbaye de Fountains.

Ces ruines de l’abbaye de Fountains sont non seulement un élément essentiel de l’agencement des jardins qui attire le regard, mais elles ont une importance exceptionnelle de plein droit et représentent en effet l’une des seules demeures cisterciennes conservées depuis le XIIe siècle et offrent une image sans égal d’une superbe maison religieuse dans toutes ses parties.

Le reste du domaine n’est pas moins important, abritant dans sa partie ouest Fountains Hall, édifice de transition élisabéthain/jacobéen, partiellement construit avec des pierres prélevées sur l’abbaye. Avec sa façade caractéristique de l’époque élisabéthaine mise en valeur par un jardin à la française avec des haies taillées, c’est un exemple exceptionnel de cette période.

Dans le vaste parc peuplé de daims se trouve l’église Sainte-Marie, chef-d’œuvre architectural de la haute époque victorienne. Réalisée par William Burges en 1871, elle est considérée comme l’une de ses œuvres les plus achevées.

Critère (i): Le parc de Studley Royal avec les ruines de l’abbaye de Fountains doit son originalité et son étonnante beauté à la création d’un paysage humanisé autour des ruines médiévales les plus vastes du Royaume-Uni. L’utilisation de ces éléments caractéristiques, combinée avec l’aménagement du jardin d’eau proprement dit, a fait naître un véritable chef-d’œuvre du génie créateur humain.

 Critère (iv)Associant les vestiges de la plus riche abbaye d’Angleterre, le Fountains Hall jacobéen et le chef-d’œuvre miniature néogothique de Burges, l’église Sainte-Marie, avec les jardins d’eau et le parc de daims pour constituer une entité harmonieuse, le parc de Studley Royal avec les ruines de l’abbaye de Fountains illustre le pouvoir du monachisme médiéval, ainsi que le goût raffiné et la richesse de la haute société du XVIIIe siècle.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :