via patrimoine-normand.com


Une très intéressante exposition sur l’architecture normande en Europe a eu lieu à Caen en octobre 2001 et à Rouen en septembre 2002. Un livre, publié sous la direction de Werner Szambien, avec la contribution d’une vingtaine de chercheurs, présente cette « aventure européenne » qui s’est déroulée du XIe au XXe siècle.
Capture web_17-8-2022_11201_www.patrimoine-normand.com

Comme le rappelait Mario d’Onofrio : « L’idée de cette exposition est née avant tout d’une double exigence critique : il fallait d’une part éliminer les conceptions erronées qui pèsent sur cet ancien peuple d’origine nordique (Northmen, c’est-à-dire les « hommes du nord ») ; d’autre part, évaluer enfin avec réalisme si les formes de vie et d’art apparues entre 1030 et 1200 sur les terres conquises peuvent être qualifiées génériquement de « normands », ou bien s’il existe un ou plusieurs éléments communs – historiques et catégoriels – rattachant en profondeur ou superficiellement les phénomènes artistiques et socio-culturels propres à chacun des territoires indiqués. Il s’agit en somme d’examiner si une classe politique dominante a réussi à déterminer des thèmes et des éléments structurels qui, au-delà des diversités formelles particulières, rapprochent les expressions artistiques les plus significatives de l’Europe sep­tentrionale et celles des régions les plus méridionales de l’Italie ». Et comme le rappelait à son tour Jean-Yves Marin, conservateur du Musée de Normandie, lors du colloque qui s’est tenu à Caen en 2001 et dont l’exposition et le livre sont le résultat : « C’est l’un des grands mérites de ce colloque que de proposer une mise en perspective de l’évolution architecturale et artistique de l’Europe normande de la Norvège à Malte ».

Ainsi, au-delà de la seule Normandie à travers l’Europe, s’est constitué, à partir du XIe siècle et jusqu’au XIIe siècle, ce que Werner Szambien appelle un maillage normand « Dans le cadre d’une Europe qui s’est constituée sur près d’une quinzaine de siècles, les Normands guerriers paradoxaux et grands bâtisseurs, ont joué un rôle majeur. La « normanicité » est appréciée dès le Moyen Âge. Depuis l’Angleterre jusqu’à la Sicile, la diffusion des idées ou stratégies, législatives ou artistiques des Normands devient, à différentes périodes un point de référence crucial.

[…]


Retrouvez l’article dans son environnement d’origine : 
https://www.patrimoine-normand.com/article-145564-architecture-normande-europe.html#1123


 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :