via Encyclopædia Universalis


Annie L. COT, « TRAITÉ DE L’ŒCONOMIE POLITIQUE, Antoine de Montchrestien – Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-l-oeconomie-politique/


Premières lignes

capture d’écran | Universalis

L’« œconomie politique » désigne la science aristotélicienne des richesses domestiques (du grec oïkos, « maisonnée », et nomos, « gouvernement »), appliquée au gouvernement du royaume. Le Traité de l’œconomie politique d’Antoine de Montchrestien (1576 env.-1621) marque le premier usage public de l’expression d’économie politique. Pièce importante de la tradition mercantiliste française, l’ouvrage se présente comme une adresse au jeune roi Louis XIII et à la reine mère sur la situation des finances de la France et les moyens d’enrichir le royaume. L’apostrophe qui ouvre le texte du Traité est claire : « Ceux qui sont appelés au gouvernement des États doivent en avoir la gloire, l’augmentation et l’enrichissement pour leur principal but. » Elle inscrit Montchrestien dans la lignée des premiers auteurs mercantilistes – Barthélemy Laffemas et Jean Bodin en France, John Hales et Thomas Mun en Angleterre –, pour qui l’ordre social suppose un État fort et des sujets prospères.

[…]

Écrit par :
Annie L. COT : professeur à l’université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, directeur du D.E.A. d’épistémologie économique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :