via books.openedition.org/

JESSENNE, Jean-Pierre (dir.) ; BERNET, Jacques (dir.) ; et LEUWERS, Hervé (dir.). Du Directoire au Consulat 2. L’intégration des citoyens dans la Grande Nation. Nouvelle édition [en ligne]. Lille : Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2000 (généré le 24 avril 2022). Disponible sur Internet : http://books.openedition.org/irhis/1713. ISBN : 9782490296033.

Présentation

De la question du « lien politique local » à celle de « l’intégration des citoyens dans la nation », la frontière est ténue ; la franchir, c’est modifier un angle et une distance d’approche, sans néanmoins quitter l’observation des acceptations et des refus de la République directoriale ; c’est tenter de comprendre, par des lectures politiques, économiques ou culturelles, les difficultés à unir des citoyens autour d’un projet républicain partagé en un temps où la guerre, les « réunions » et la constitution de républiques-sœurs transformaient le visage de la France et sa place en Europe, et avant que le 18-Brumaire, qui suscita maintes lectures et interprétations (J.-P. Bertaud) ne vienne transformer la donne politique.

La transformation du système de protection sociale en Belgique au début de la période française
Luc Delporte
p. 263-269
Conclusion
Référence électronique du chapitre
https://books.openedition.org/irhis/1746


CONCLUSION

En conclusion, les transformations du système de protection sociale en Belgique sous le Directoire ne peuvent s’envisager que dans la continuité de la période qui précède l’annexion des départements réunis à la France. Abandonnant les principes révolutionnaires du droit aux secours et du financement par l’État de la protection sociale, la période d’occupation se caractérise tout d’abord par la mise en place d’une législation rappelant les pratiques de l’Ancien Régime.

Cette première phase fit ensuite place, sous le Directoire, à une série de mesures grâce auxquelles tout fut en place sur le plan de la législation et des institutions pour permettre au Consulat de remonter la pente et de redonner une vigueur nouvelle aux établissements de bienfaisance. En matière de protection sociale, les transformations du système instaurées par le Directoire sont celles qui seront appliquées durant tout le XIXe siècle.


Auteur
Luc Delporte
Université catholique de Louvain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :