via Russia Beyond


CULTURE 10 JUIN 2019 ANNA GALAÏDA


capture d’écran | Russia Beyond

Des décennies d’efforts ont été nécessaires à la Russie pour obtenir le statut de meilleur ballet du monde. Dans cette ascension, une contribution considérable a été apportée par les maîtres français, qui par la volonté du destin sont apparus dans le pays.

EXTRAIT

Les souverains russes, à partir d’Élisabeth Ire (1741–1762), sont tombés amoureux de l’art du ballet et n’ont rechigné sur aucun effort pour inviter les meilleurs talents européens dans le pays. Il est difficile de trouver dans l’histoire mondiale de la danse un personnage important qui n’aurait pas été remarqué en Russie. Plusieurs Français ont ainsi inscrit leur nom dans l’histoire du ballet russe et contribué à sa rapide ascension sur la scène mondiale.


Charles Didelot

Didelot était le fils de danseurs français installés à la cour de Suède à Stockholm. Là, il commence à étudier la danse et connaît un si grand succès que le garçon de 9 ans est envoyé chez les meilleurs professeurs parisiens. Plus tard, la Révolution française interrompt la brillante carrière de Didelot à l’Opéra de Paris. Il est contraint de se rendre à Londres où, en 1796, il met pour la première fois en scène un ballet sur Flore et Zéphire, qui l’accompagnera sur toutes les scènes, lui apportant renommée et contrats.

Didelot, âgé de 35 ans, est arrivé en Russie en 1802 à l’invitation du prince Nikolaï Youssoupov pour prendre la tête des théâtres impériaux. Le chorégraphe a obtenu la protection suprême de l’impératrice veuve. Cela ne lui a pas seulement permis de monter des ballets – sa position était comparable à celle qu’obtiendrait le légendaire Marius Petipa, le « souverain du ballet russe », cent ans plus tard.

Didelot n’a pas uniquement créé le répertoire de la troupe de Pétersbourg, il a aussi enseigné au théâtre et à l’école, formant plusieurs générations de danseurs et menant à bien des réformes artistiques complexes, grâce auxquelles le ballet russe a commencé à suivre le tempo du ballet européen.


Jules Perrot

Le Français Perrot est l’une des figures les plus mystérieuses du ballet mondial. Aujourd’hui encore, sur les plus grandes scènes du monde, des spectacles comme GiselleEsméraldaOndineLe Corsaire, sont signés de son nom. Mais on ignore si ne serait-ce que quelques combinaisons de pas de danse de leur créateur y ont été préservées.

[…]


Lire sur Russia Beyond.  https://fr.rbth.com/art/83016-francais-influence-ballet-russe 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :