via chateauversailles.fr

Molière, Dramaturge et comédien 1622-1673 (capture d’écran)

En 1680, le Roi ordonne la fusion de la troupe de Molière avec celle, rivale, de l’Hôtel de Bourgogne, donnant ainsi naissance à la Comédie-Française.

Molière, dramaturge et comédien 1622-1673

« Molière, ce grand peintre de l’homme tel qu’il est » : cette définition de Jean-Baptiste Poquelin par Stendhal est incontestablement la plus juste. Observateur lucide de ses contemporains, n’épargnant rien de leurs mœurs ni de leurs comportements, Molière a pratiqué tous les genres de comédie, remportant les suffrages du public et de la cour. L’œuvre de Molière constitue aujourd’hui l’une des références de la littérature universelle.

Renonçant à une carrière d’avocat, Jean-Baptiste Poquelin décide de devenir comédien et fonde l’Illustre-Théâtre en 1643. La tentative de la troupe pour s’implanter à Paris ayant échoué, Molière et ses comédiens décident de rejoindre la troupe itinérante de Charles Dufresne. Entre 1646 et l’été 1658, cette troupe, parrainée par le Prince de Conti, parcourt avec un succès grandissant une grande partie du royaume.

À son retour à Paris, Molière reçoit la protection de Monsieur, frère du roi. Il joue pour la première fois au Louvre devant le jeune Louis XIV Le Docteur Amoureux en 1658. La pièce plaît au souverain, qui accorde alors à la troupe le droit de partager la salle du Petit-Bourbon avec les Comédiens-Italiens. C’est ainsi que Molière rencontre l’acteur napolitain Tiberio Fiorilli, pour lequel il nourrit une grande admiration.

Le 14 octobre 1663, le dramaturge créé au sein de la demeure royale L’Impromptu de Versailles, qui le met en scène en train de diriger la répétition d’une de ses pièces qui doit être jouée devant le roi. Entre le 7 et le 13 mai 1664, Molière prend part aux Plaisirs de l’Ile enchantée. Il élabore les parties scéniques de ce divertissement, collaborant étroitement avec Lully pour les intermèdes musicaux. C’est à cette occasion qu’il donne Le Mariage forcé, La Princesse d’Élide, Le Tartuffe. En 1670, il créé Le Bourgeois gentilhomme, comédie-ballet dont Lully compose la musique, en particulier la célèbre Marche pour la cérémonie des Turcs.

Molière s’éteint le 17 février 1673 à l’issue d’une représentation du Malade Imaginaire, pièce dans laquelle il interprète le rôle d’Argan. En 1680, le Roi ordonne la fusion de la troupe de Molière avec celle, rivale, de l’Hôtel de Bourgogne, donnant ainsi naissance à la Comédie-Française.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :