via Encyclopédie Larousse en ligne

Le chevalier Bayard, homme de guerre français. Peinture anonyme sur bois. (Château d’Uriage, Isère.)
Ph. Coll. Archives Larbor

Homme de guerre français (château de Bayard, près de Grenoble, 1476-Romagnano Sesia 1524).


Le surnom de « Chevalier sans peur et sans reproche » lui fut décerné par ses contemporains, qui le célébrèrent comme le parfait chevalier pour sa vaillance, sa loyauté et sa générosité. Salué comme le « héros des guerres d’Italie », il n’exerça pourtant jamais un grand commandement. Il combattit à Fornoue (1495) sous Charles VIII, qui l’arma chevalier. Sous Louis XII, qui lui donna la charge d’écuyer (1504), il s’illustra au siège de Canosa (1502) et au pont de Garigliano (1503), qu’il défendit contre les Espagnols. Son action décida de la capitulation de Gênes (1508). Grièvement blessé en assiégeant Brescia (1512), il contribua à la victoire de Ravenne (1512). Sous François Ier, qui le nomma lieutenant général en Dauphiné (1515), il se distingua à Marignan, où il arma le roi chevalier, puis il força les Impériaux à lever le siège de Mézières (1521). Il fut mortellement blessé en protégeant la retraite de l’armée en Milanais.


 

(1 commentaire)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :