via Encyclopædia Universalis


Dominique DESCOTES, François RUSSO, « PASCAL BLAISE (1623-1662) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/blaise-pascal/


PREMIÈRES LIGNES

On a « tant imaginé et si passionnément considéré » Pascal, dit Valéry, qu’on en a fait un « personnage de tragédie », une « sorte de héros de la dépréciation totale et amère », de « Hamlet français et janséniste ». Les travaux des historiens modernes achèvent à peine aujourd’hui de corriger cette légende, née des polémiques religieuses des xviiie et xixe siècles.

capture d’écran Universalis


 Le génie de Pascal se caractérise par le refus de la spécialisation qui convient à l’« honnête homme ». Si Port-Royal le considère comme un maître en « véritable rhétorique », et la postérité comme l’un des fondateurs de la prose classique en France, son activité ne se limite pas aux lettres : remarquable géomètre et physicien, il est aussi philosophe, moraliste et théologien. Dans tous les domaines qu’il a abordés, il a su inventer et créer ; mais il s’est surtout montré capable d’établir entre eux des liens qui font de son œuvre l’une des plus puissantes synthèses de la pensée classique.

Outre cela, Pascal est homme d’action concrète. L’invention de la machine arithmétique et des carrosses à cinq sols témoigne de son esprit d’entreprise. Les Provinciales et les Pensées sont, chacun à sa manière, des ouvrages de circonstance, mais l’engagement y est guidé par un souci de la vérité essentielle qui dépasse les bornes des querelles religieuses du temps. Cependant, ce sont surtout son expérience religieuse et la réflexion morale des Pensées qui ont donné à Pascal sa place dans les grands débats philosophiques et spirituels ainsi que dans le développement des lettres en France.

L’œuvre scientifique de Pascal n’a pas l’étendue de celle de Galilée ou de Descartes. Ainsi, l’astronomie et l’optique n’y ont pas place. Et, même dans les deux seuls mais importants domaines dont il s’est occupé, la mécanique et la mathématique, Pasca […]

 


Écrit par :
Dominique DESCOTES : ancien élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, agrégé de lettres classiques, professeur de lettres à l’université de Clermont-Ferrand-II
François RUSSO : ancien élève de l’École polytechnique, docteur en droit, conseiller à l’U.N.E.S.C.O.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :