via inpi


Pyréolophore. Ce nom ne vous dit peut-être rien et pourtant ce prototype de moteur développé par les frères Niépce révolutionnera le monde des transports. L’invention donnera naissance au système d’injection à essence telle que nous le connaissons de nos jours.


Brevet déposé le 12 novembre 1806 / Crédit image : AGENCE SECRÈTE

Saviez-vous que le génial inventeur de la photographie Nicéphore Niépce est aussi à l’origine, avec son frère Claude, du premier moteur à explosion ?

Pour faire fonctionner leur « Pyréolophore », les Niépce utilisent d’abord une poudre explosive, puis un mélange de charbon et de résine. Leurs recherches portent leurs fruits : le moteur, placé sur un bateau, permet à celui-ci de remonter le courant de la Saône. Le 15 décembre 1806, l’Académie des Sciences entérine leur invention. En 1807, un brevet leur est délivré. Néanmoins, à une époque où l’on se concentre sur la vapeur, il est impossible aux deux frères de trouver le moindre financement jusqu’à l’expiration du brevet, en 1817. Dans son acharnement à trouver le combustible idéal pour son engin, Claude finira par inventer un système d’injection d’huile de pétrole. Ce sera la naissance du moteur à injection d’essence, tel que nous le connaissons.

Pour les scientifiques, le Pyréolophore n’est jamais tombé dans l’oubli. En 1924, l’ingénieur en aéronautique Pierre Clerget déclarait : « Il ne paraît pas douteux que dans un avenir plus ou moins éloigné, les principes de la réaction directe seront appliqués à la navigation aérienne. »

Brevet déposé le 12 novembre 1806

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :