via ArchivesGouv | Gouvernement.fr


Le 1er juillet 1810, alors que Paris célèbre en grande pompe le mariage de l’archiduchesse Marie-Louise d’Autriche avec Napoléon 1er, un incendie, auquel  l’empereur échappe de peu, fait de nombreuses victimes dans la salle de bal de la résidence de l’ambassadeur d’Autriche. Face à l’inefficacité des secours, Napoléon décide de réorganiser et de professionnaliser la lutte contre le feu dans la capitale.
 
Par décret impérial du 18 septembre 1811, il confie cette mission à un corps militaire, le « Bataillon des sapeurs pompiers de la ville de Paris ». Notamment composé des sapeurs du génie de la garde impériale chargés de la protection des châteaux impériaux, ce premier corps militaire de sapeurs-pompiers succède au corps des gardes-pompes créé à Paris en 1722.
 
À partir de 1811, la ville de Paris est ainsi dotée d’une particularité unique au monde : un corps militaire de pompiers, placé « sous les ordres de l’administration du préfet de Police ». Consacrant le passage d’une organisation civile et communale à une organisation militaire, le choix d’un statut aussi atypique pour un service public fait écho à la création, onze ans plus tôt (1er juillet 1800), de la préfecture de Police de Paris, désormais responsable de la sécurité de la capitale.
 
Après avoir absorbé les communes limitrophes de Paris en vingt arrondissements en 1860, Napoléon III transforme le Bataillon des sapeurs-pompiers en Régiment en 1866. Sa compétence est ensuite étendue à l’ensemble du département de la Seine en 1939. Puis le Régiment est transformé en Brigade en 1967, formant l’actuelle Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP).
 
Le corps de sapeurs-pompiers créé par Napoléon est le seul qui subsiste encore : les autres corps, de l’infanterie à la cavalerie, ont été dissous en 1815 par Louis XVIII. En 1985, police-secours est dissous, et les sapeurs-pompiers deviennent les premiers acteurs de soins d’urgence de Paris. Aujourd’hui, 8 700 officiers, sous-officiers, gradés et sapeurs assurent le fonctionnement de cette grande unité militaire placée pour emploi sous l’autorité du préfet de Police, pour une mission de sécurité civile.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :