Date de parution 01/05/2018, Editeur Voltaire Foundation, Collection Studies in the Enlightenment ; Grand Format, Broché 494 pages

À propos des auteurs

Lucile Haguet, docteur en histoire, est conservatrice à la bibliothèque municipale du Havre, après avoir été chargée de recherches au département des Cartes et plans de la Bibliothèque nationale de France. Catherine Hofmann, archiviste paléographe de formation, est conservatrice en chef au département des Cartes et plans de la Bibliothèque nationale de France, vice-présidente de la commission « Histoire » du Comité français de Cartographie et membre du bureau de la revue Imago Mundi.


Résumé

Véritable « Strabon français » pour ses contemporains, Jean-Baptiste d’Anville est considéré comme l’un des plus grands géographes des Lumières. Ce livre, fruit du travail d’analyse d’une dizaine de spécialistes internationaux, fondé sur des sources nombreuses et souvent inédites, est la première monographie à lui être consacrée. Comment cet inconnu, fils de tailleur parisien, se retrouve-t-il à vingt-deux ans géographe du roi et précepteur du jeune Louis XV ? C’est ce parcours extraordinaire que retracent les auteurs de cet ouvrage, en reconstituant le réseau qu’il a su se créer tout en s’assurant la protection des ducs d’Orléans sur trois générations et l’intérêt de la couronne portugaise.

Au fil des chapitres se révèle l’impressionnante habileté intellectuelle de d’Anville, capable de satisfaire les exigences de ses mécènes sans trahir ses sources, conservant son intégrité de savant malgré la pression des enjeux diplomatiques. Sans quitter son cabinet parisien, par le seul exercice d’une critique aiguisée et d’un croisement systématique des sources (textes anciens, récits de voyage, mesures astronomiques, informations orales…), d’Anville remodèle les contours du monde ancien et moderne, avec une exactitude qui sera validée par les mesures de terrain a posteriori.

Ce livre dresse un portrait tout en nuances d’un géographe de cabinet au siècle des Lumières. Penché derrière l’épaule du savant, le lecteur découvre comment il élabore très tôt une rigoureuse méthodologie de travail, bâtit sa carrière, constitue l’une des plus grandes collections de cartes du XVIIIe siècle, et influence jusqu’à nos jours la représentation du monde et de ses frontières.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :