via cairn.info


Franck Jovanovic, « Éléments biographiques inédits sur Jules Regnault (1834-1894), inventeur du modèle de marché aléatoire pour représenter les variations boursières », Revue d’Histoire des Sciences Humaines 2004/2 (no 11), p. 215-230.

Franck Jovanovic, Glendon College, York University, Toronto, Canada

Télécharger en PDF

 


RÉSUMÉ

Cet article offre une biographie inédite de Jules Regnault qui fut le premier, en 1863, à modéliser les variations boursières par un modèle de marche aléatoire. Ce modèle constitue une des clefs de voûte de l’économie financière actuelle, car il est constitutif de la théorie de l’efficience informationnelle élaborée entre 1965 et 1976 par Eugène Fama. Cette théorie attribue à ce modèle la représentation de l’évolution dynamique des prix d’équilibre d’un marché de libre concurrence. Cet article retrace ainsi la vie de Jules Regnault fournissant ainsi une meilleure compréhension de l’origine de ce modèle.


Introduction

En 1863, Jules Regnault publia le Calcul des chances et philosophie de la bourse. Cet auteur voulait ainsi résorber un vide théorique en créant une « science de la Bourse », fondée sur une analyse statistique et probabiliste. Son ouvrage, le seul qu’il ait publié, contient deux modèles. Le premier représente et analyse les variations des cours boursiers de court terme, le second celles de long terme. Ses modèles sont construits à partir d’une étude statistique des cours de la rente 3 %, du calcul des probabilités ainsi que d’une analyse économique de la formation des cours et de la valeur des titres boursiers. L’analyse de Jules Regnault rompt radicalement avec les « recettes » pour s’enrichir et autres présentations descriptives des marchés financiers qui prévalaient alors. À cette époque, aucune autre analyse quantitative et théorique des marchés financiers n’existait en France ou dans un autre pays. Ainsi, Regnault est le premier à représenter les variations boursières par un modèle de marche aléatoire. Ce modèle constitue l’une des principales hypothèses et l’un des outils essentiels de la théorie financière moderne. Le Calcul des chances et philosophie de la bourse constitue à ce titre le premier travail de théorie financière quantitative en incertain, également appelée théorie financière moderne. Cependant, étant donné le contexte institutionnel français de la fin du XIXème siècle, cette tentative, comme celle de l’actuaire français Henri Lefèvre à partir des années 1870, n’a conduit ni à la reconnaissance scientifique de cette discipline ni à la création d’une communauté de chercheurs. Malgré l’absence d’une dynamique de recherche collective dans la seconde moitié du XIXème siècle, il n’en demeure pas moins que la théorie financière moderne est née en 1863 avec l’ouvrage de Jules Regnault. Plusieurs travaux récents ont permis de mieux appréhender le contexte dans lequel Jules Regnault a publié son ouvrage. Cependant, seuls quelques éléments extrêmement fragmentaires sur la biographie de cet auteur comme sur l’influence de sa publication étaient disponibles. Cet article répond à cette absence. Il expose les résultats de mes recherches sur ce sujet en deux parties. La première présente une biographie de Jules Regnault. La seconde partie analyse l’influence de son ouvrage.


Lire la suite sur cairn.info

.

.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :