L’INFLUENCE DU FRANÇAIS SUR
L’ANGLAIS CAMEROUNAIS

Par Edmond Biloa
Université de Yaoundé I, Cameroun

 

Télécharger cet article au format PDF

 


RÉSUMÉ

La cohabitation au Cameroun des deux langues officielles que sont l’anglais et le français a engendré la francisation de la langue anglaise. Celle-ci semble favorisée par le poids démographique des locuteurs francophones, le discours administrativo-politico­gouvernemental, majoritairement francophone, la proximité réelle ou apparente de la France, par opposition à l’éloignement réel ou apparent du Royaume Uni. La francisation de l’anglais au Cameroun tient à la situation d’une communauté anglophone minoritaire dans un pays où l’immense majorité de citoyens sont potentiellement francophones. Cette francisation se manifeste linguistiquement à travers l’usage de gallicismes lexicaux, des acronymes, l’emploi des prénoms féminins aux suffixes français, les termes en usage dans l’administration camerounaise, les formes d’appellation ou de salutation.


INTRODUCTION

Le Cameroun est un pays bilingue où se côtoient, en plus de près de 300 langues locales, deux langues officielles d’importation européenne : l’anglais et le français.

Cet article étudie la francisation de la langue anglaise au Cameroun. Il part du postulat selon lequel les causes de cette francisation peuvent se ramener à une seule : l’omniprésence du français. Démographiquement, et donc administrativement, politiquement et économiquement, le français part favori dans sa cohabitation avec la langue anglaise. Huit provinces sur dix sont francophones. En clair, les quatre cinquièmes de la population camerounaise ont le potentiel d’être francophones. Dans ces conditions, le vocabulaire de l’administration étant surtout français, il est normal que l’anglais, dont les locuteurs sont minoritaires, emprunte massivement les termes et expressions usuels au français

Simplement définie, au sens linguistique, la francisation est le résultat de l’emprunt d’éléments français. Ces éléments peuvent être de plusieurs sortes : mots, particularités morphologiques, significations, tournures syntaxiques, images, etc. Plus précisément, les francismes sont les manifestations de la francisation.

La francisation de la langue anglaise est la conséquence de la cohabitation prolongée et étendue entre le français et l’anglais au Cameroun. Elle ressortit à un phénomène plus général qui est l’emprunt linguistique et qui est pratiquement inéluctable dès lors que deux langues sont en contact.

[…]

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :