via histoire-image.org

L'inauguration du canal de Suez
L’inauguration du canal de Suez, 17 novembre 1869. Edouard RIOU (1838 – 1900). © Photo RMN-Grand Palais – D. Arnaudet
Interprétation

En 1869, l’inauguration du canal de Suez donne lieu à une manifestation internationale à grand spectacle qui met une dernière fois en relief le prestige de la France avant la guerre franco-prussienne de 1870. C’est également un triomphe personnel pour Ferdinand de Lesseps.
Désormais, un canal traverse l’isthme de part en part sur une longueur de 162 kilomètres, sur 54 mètres de largeur et 8 mètres de profondeur. Il permet d’abréger de 8 000 kilomètres la navigation entre Londres et Bombay – il évite d’avoir à contourner le continent africain. Le creusement du canal, dans une région jusque-là stérile, s’accompagne de la création de quatre villes : Port-Saïd, Port-Fouad, Ismaïlia et Port-Tawfiq, sans parler d’un réseau routier et d’adduction d’eau permettant l’irrigation de 28 000 hectares. […]

 

Lire la suite de l’article – Alain Galoin / L’Histoire par l’image

Contexte historique

Relier la mer Méditerranée à la mer Rouge en perçant l’isthme de Suez est une idée qui remonte à la plus haute Antiquité. Un bas-relief égyptien, daté des environs de 1300 av. J.-C., montre Séthi Ier, un pharaon de la XIXe dynastie, longeant un embryon de canal tracé entre le Nil et la mer Rouge. Ce canal s’interrompait au milieu de l’isthme de Suez. Vers 600 av. J.-C., un pharaon de la XXVIe dynastie, Néchao II, voulut le prolonger jusqu’à la mer Rouge, mais il dut y renoncer. Un siècle plus tard, le roi de Perse Darius Ier entreprit de désensabler le canal, et son fils Xerxès ouvrit jusqu’à la mer Rouge un modeste chenal que le roi d’Égypte Ptolémée Ier (285-247 av. J.-C.) élargit et dota d’une écluse. L’empereur romain Trajan (53-117) remit à nouveau ce canal en état, mais il fut définitivement fermé par le calife Al-Mansour en 776. D’éminents voyageurs antiques – Diodore de Sicile, Strabon, Pline l’Ancien… – ont laissé des descriptions de cette infrastructure d’avant-garde.

C’est aux techniciens du XIXe siècle qu’il appartiendra de ressusciter cette vieille ambition en creusant un canal maritime sur le sol égyptien.

En 1798, les troupes françaises débarquent en Égypte sous le commandement de Napoléon Bonaparte, qui reprend l’idée d’un percement de l’isthme de Suez. Le relevé imprécis effectué par Gratien Lepère conclut à l’impossibilité de l’entreprise en raison d’une trop grande dénivellation entre la mer Méditerranée et la mer Rouge.

C’est un ingénieur français originaire de Lorient et installé en Égypte, Louis Linant de Bellefonds (1799-1883), qui va mettre au point, entre 1822 et 1833, un projet de communication entre les deux mers élaboré et réaliste. En 1844, il remet à Ferdinand de Lesseps (1805-1894) un dossier complet avec plans et devis. L’entreprise envisagée bénéficie de l’appui de Prosper Enfantin (1796-1864), adepte du comte de Saint-Simon (1760-1825), théoricien qui promettait à l’humanité un avenir rayonnant grâce aux progrès des sciences et de l’industrie. En 1833, le « Père Enfantin » avait d’ailleurs fondé une société ayant pour objectif le percement du canal […]

 

Lire la suite. Plus d’information sur le site l’Histoire par l’image

.

.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :