via palaisgalliera.paris.fr

 

 

Parapluie parasol brisé en soie verte dit Système Marius, après 1710 (vue ouvert côté intérieur). Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.
Parapluie parasol brisé en soie verte dit Système Marius, après 1710 (vue ouvert côté intérieur). Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.

Couverture en toile de soie verte, carcasse à 8 branches métalliques se repliant au milieu grâce à une charnière, mât-tringle en fer télescopique, manche en chêne tourné terminé par un sabot en cuivre vissé.

GAL1920.1.549

Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

 


Le 1er janvier 1710, Jean Marius obtient un privilège royal de cinq ans pour son invention du parapluie pliant dénommé « parasol-parapluye brisé à porter dans sa poche ». Au cours de cette période les parapluies fabriqués doivent porter sa marque. Passées les cinq années de monopole, d’autres peuvent être librement fabriqués. Dans une lettre du 18 juin 1712, la Princesse Palatine évoque cette remarquable invention,

« le parasol-parapluye expéditif qu’on peut emporter partout, en cas où la pluie viendrait à vous surprendre en pleine promenade. »

Le musée possède deux exemplaires de ces très rares  parapluies à système Marius du début du XVIIIe siècle ; aucun d’eux n’étant signés, on peut en déduire qu’ils sont postérieurs à 1715.

Auteur de la notice : Marie-Laure Gutton

.
.
.
.
.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :