L'architecte de Washington Pierre Charles L'enfant (Bernard Pailhes, 2002)L’architecte de Washington Pierre Charles L’enfant

Broché: 180 pages
Editeur : Maisonneuve & Larose (23 avril 2002)
Collection : Architecture

Quatrième de couverture

1776 – un jeune impétueux de vingt-deux ans à peine, fils d’un « peintre de bataille », s’engage, grâce à Beaumarchais, dans l’armée continentale américaine a côtés des Insurgents et débarque en Amérique avant même La Fayette.1825 – un vieil homme meurt dans la misère, après avoir été recueilli par une famille amie, dans les environs de la ville de Washington, District of Columbia, ville dont il est le concepteur.

Entre ces deux dates se joue le destin américain d’un artiste français authentique, mais au caractère fier et ombrageux.

Durant la Guerre d’Indépendance, Pierre Charles L’Enfant sut se faire connaître et apprécier tant par son courage au combat, où il fut grièvement blessé, que par son talent de dessinateur et de décorateur.

Installé à New York comme architecte, il est recherché par la bonne société et construit de nombreuses Mansions. Le président Washington le désigne pour concevoir la nouvelle capitale dont se dote la toute jeune fédération des États-Unis.

Inspiré par le tracé baroque du château de Versailles, conseillé par le secrétaire d’État Jefferson de retour d’un long séjour en France, Pierre Charles L’Enfance répond à la volonté de George Washington par un plan grandiose digne de la « capitale d’un grand Empire ». Mais son caractère entier, son intransigeance, sorte aspiration à la grandeur le conduiront à la démission.

Ce récit biographique retrace l’époque mouvementée de l’indépendance des colonies américaines, de la création des États-Unis, de l’émergence d’une nation immense qui projeta une capitale aux dimensions de son ambition. Il retraces l’épopée d’un homme qui consacra sa vie et son talent à l’Amérique, et légua une ville grandiose à l’échelle du futur continent américain.


Biographie de l’auteur
Bernard Pailhès, centralien, aménageur et urbaniste d la Société centrale pour l’équipement du territoire, a souhaité rendre hommage à une grande figure de l’urbanisme du XVIIIe siècle.

%d blogueurs aiment cette page :