Liberté et libertés

GHETTO, De l’émancipation à la période nazie | Encyclopædia Universalis

via universalis


Écrit par : Gérard NAHON : directeur d’études émérite à l’École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)


PREMIÈRE PAGE

La fin du ghetto classique

L’époque des Lumières relâche l’emprise de l’Église sur les corps sociaux et politiques et l’émancipation des juifs est proposée en Prusse par C. W. Dohm, en France par l’abbé Grégoire. Le vote de l’Assemblée nationale constituante (septembre 1791) émancipant les juifs creuse une brèche dans la ségrégation. Les armées révolutionnaires réalisent l’abolition systématique du ghetto italien : des feux de joie sont allumés partout avec les portes du ghetto et les rouelles des juifs, les murailles sont abattues, des arbres de la Liberté sont plantés à Ancône et à Padoue en 1798. Sous l’influence française, le ghetto s’ouvre presque partout en Occident. Mais la chute de l’Empire napoléonien permet le rétablissement juridique et matériel du ghetto italien : la papauté l’impose jusqu’à la fin de sa domination sur Rome en 1870. Au xixe siècle, les juifs d’Europe découvrent la misère du ghetto en pays musulman et consacrent leurs efforts à la « régénération » sociale et culturelle de ses habitants. Le passage d’une société de type médiéval à une société intégrée de type occidental est facilité pour les juifs des pays arabes, entre 1860 et 1960, par l’action de l’Alliance israélite universelle.


Le ghetto de l’ère nazie

Annoncée par Hitler dans Mein Kampf, la législation raciale de Nuremberg (15 septembre 1935) excluait les juifs, même convertis, de la société et des professions, créant ainsi un ghetto social. L’occupation de la Pologne et de l’Europe centrale par l’Allemagne nazie entraîne la reconstitution matérielle du ghetto. Le premier est établi à Lodz en avril 1940 ; d’autres suivent ; celui de Varsovie est le plus peuplé (un demi-million d’âmes). Tous les juifs d’une région y sont entassés de force ; on leur im[…]


pour nos abonnés, l’article se compose de 7 pages

.

.

.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :