source : https://www.persee.fr


Renouard Yves. Première pénétration de la culture française dans les royaumes chrétiens d’Espagne au Xe siècle : Bishko (Charles-Julian), Salvus of Albelda and frontiier monasticisism in tenth dans Speculum, t. XXIII (1948), p. 559-590. In: Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, Tome 61, N°7-8, 1949. p. 441.

www.persee.fr/doc/anami_0003-4398_1949_num_61_7_5678_t1_0441_0000_3


Les démonstrations d’une érudition très poussée que fait M. C. J. Bishko pour attribuer un texte de règle monastique féminine à Salvus, abbé du monastère de Saint Martin d’Albelda (951-962) en Rioja, région que Navarrais et Castillans rivalisaient pour reconquérir sur les Musulmans et pour analyser ce texte, aboutissent à de neuves conclusions d’intérêt général pour l’histoire et la civilisation des royaumes chrétiens d’Espagne au xe siècle. Un effort a été fait à l’époque carolingienne pour arracher ces royaumes à leur isolement et les rattacher au reste de l’Occident en y établissant le monachisme bénédictin réformé par Saint Benoît d’Aniane. Ce premier effort du monachisme bénédictin pour européaniser davantage l’Espagne se faisait comme plus tard le deuxième, au temps de Cluny, par l’intermédiaire du pèlerinage de Saint- Jacques ; comme l’itinéraire de celui-ci était encore septentrional et passait par l’Alava, le royaume de Castille était touché par cette influence alors que celui de Navarre lui échappait. Et les monastères créés dans les pays frontières, moins ligotés que ceux, plus anciens, de l’intérieur (Oviedo-Leon) par le traditionalisme régional, sont les premiers à accepter ces nouveautés venues de France : ce n’est pas pure coïncidence si Godescalc, évêque du Puy, passe en 950-51 par Albelda où un moine copie pour lui le De virginitate béatœ Marias d’Hildephonse de Tolède et si c’est Salvus d’Albelda. qui compose la première règle espagnole connue où soit reprise, dans la moitié des chapitres, la règle bénédictine.

Y. RENOUARD


1. Bishko (Charles-Julian), Salvus of Albelda and frontiier monasticisism in tenth century Navarre, dans Speculum, t XXIII (1948), p. 559-590.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :