Rôle de la France dans la réforme Grégorienne

23 septembre 1122 Concordat à Worms entre le pape et l’empereur | Hérodote.net

via herodote.net/.


Le 23 septembre 1122, la signature à Worms d’un concordat entre le pape et l’empereur allemand met fin à la «Querelle des Investiture» et amorce en Occident une séparation entre affaires religieuses et affaires laïques.

André Larané.


Le pape défie l’empereur

Un demi-siècle plus tôt, en 1075, le pape réformateur Grégoire VII a publié 27 propositions sous l’intitulé Dictatus papae par lesquelles il tente d’enlever aux souverains le droit de nommer des laïcs de leur choix à des fonctions d’évêque ou d’abbé.

Ces propositions occasionnent un violent conflit entre le pape et l’empereur. Il se termine sur le pardon de Canossa et la victoire de l’empereur.

À Worms, en Rhénanie, le pape Calixte II et l’empereur Henri V conviennent enfin que les évêques du Saint Empire romain (grosso modo l’Allemagne et l’Italie actuelles) ne seront plus désignés par l’empereur mais recevront une double investiture, spirituelle et laïque.

– L’investiture par le Saint-Siège, «par la crosse et l’anneau», confère désormais aux évêques et aux abbés une autorité spirituelle incontestable auprès des fidèles.

– L’investiture laïque, par l’empereur, est de type féodal. Elle leur garantit la possession d’un fief. Celui-ci, sous la forme d’une terre ou d’une rente, leur assure des revenus importants et l’autonomie matérielle indispensable, au Moyen Âge, à l’exercice de l’autorité.

Le concordat de Worms fait suite à des accords similaires conclus quelques années auparavant entre le pape et les rois d’Angleterre et de France.

Ces accords amorcent en Europe occidentale la séparation du pouvoir spirituel ou religieux, exercé par le clergé catholique, et du pouvoir laïc ou séculier, exercé par les souverains et les seigneurs.


Épilogue

Cette affaire moyenâgeuse paraît très éloignée de nos préoccupations. Elle n’en revêt pas moins une grande importance car il en découle ce que l’on appelle aujourd’hui la laïcité, autrement dit un système social dans lequel les affaires religieuses sont distinctes des affaires politiques.

Cette distinction ne va pas de soi comme le savent bien les chrétiens orthodoxes et les musulmans.

.

.

.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :